La civilisation minoenne : à l'origine de l'europe

L'histoire de la Crète commence au début du 3ème millénaire, avec le passage progressif de la pierre au cuivre, bien que des sites néolithiques existaient déjà à plusieurs endroits tels que Knossos, Phaestos et Agia Triada. Les premiers peuples développèrent l'agriculture et l'élevage, ainsi que la culture des céréales, des oliviers et de la vigne. Vers 2600 av J.C, des envahisseurs d'Anatolie envahirent la Crète et y importèrent le cuivre et le bronze. Ils ne détruisirent pas la civilisation déjà existante, mais la solidifièrent, en créant la CIVILISATION MINOENNE.

Cette civilisation a duré jusqu'en 1200 avant J.-C., principalement au centre et à l'est de lîle. En témoignent aujourd'hui les vestiges de Phaestos, Malia, Zakros, Knossos, Tylissos, Archanes, Monastiraki, Galatas et Kydonia, ainsi que les demeures privées dAgia Triada, Zominthos, Amnisos, Makrigialos, Vathipetro et Nerokouros.


Les minoens étaient un peuple de race méditerranéenne, de taille moyenne et mince. Ils avaient la peau foncée, les cheveux et les yeux noirs.


La bonne terre de Crète était en grande partie exploitée par les familles royales, les princes, qui ordonnaient à des esclaves de la cultiver. Les artisans et petits commerçants possédaient eux aussi des petits lopins de terre.

La flotte minoenne, qui était très développée, a apporté le pouvoir à la Crète grâce au commerce du célèbre cyprès crétois et des produits agricoles. Construits sur de grands chantiers, comme celui de Saint Theodori, les navires étaient chargés de bois, de miel, de vin, de poteries et d'huile d'olive pour naviguer sur la Méditerranée dans toutes les directions, y compris jusqu'en Scandinavie.

Pendant plus de 1000 ans, les minoens vécurent en paix, les armes étaient rares et aucune fortification n'a été retrouvée. L'existence de nombreux palais indique que la Crète était divisée administrativement, et que chaque région était dirigée par un monarque.

Les femmes étaient les égales des hommes et participaient à toutes les réunions publiques, les cérémonies religieuses, aux sports, à la chasse, au théâtre, à la danse, aux jeux athlétiques etc. Les chefs-d'œuvre de l'architecture, de la peinture, de la sculpture et de l'orfèvrerie continuent d'inspirer la civilisation moderne. Des récentes recherches prouvent même que la société minoenne était organisée autour de clans, et dirigée par des femmes. Les écritures en linéaire A et B rappellent les hiéroglyphes égyptiens, mais il s'agit d'écritures grecques originales.


Les divinités étaient adorées dans des grottes, aux sommets de montagnes. Les animaux sacrés étaient le Taureau, le Serpent et les objets étaient la double corne et la double hache.


Le culte de divinités comme la déesse-mère de la fertilité, la maîtresse des animaux, la divinité protectrice des villes, le foyer, la récolte et les enfers dominaient la tradition religieuse des Minoens.


Des pèlerins venus de toute l'île montaient jusqu'aux sanctuaires de montagne de Youchtas et se rendaient à la grotte de Hosto Nero pour faire leurs offrandes votives, telles que des inscriptions minoennes ou des idoles en argile. Les sanctuaires de montagne siégeaient aussi aux sommets de Vrysinas, Petsofas, Traostalos, Zhou, Karfi, etc. Les grottes diktéenne, idéenne et de Kamares ont également joué un rôle important dans le culte des divinités.


Les minoens honoraient particulièrement leurs morts.Des tombes étaient taillées dans le roc mais les corps étaient aussi ensevelis au bord de la mer ou dans les grottes.On déposait prés des corps des offrandes et des objets utiles.

Les superbes "palais" minoens ont été construits entre 2 000 av. J.-C. et 1 300 av. J.-C. Vers 1 700 av. J.-C., les villes minoennes ont été probablement été rasées par l'éruption du volcan de Santorin, situé à 130 kms de la Crète. Les palais ont été reconstruits, mais l'arrivée des Mycéniens vers 1 400 av. J.-C. a constitué le point de départ du déclin de la civilisation minoenne. Ce sont ensuite les Achéens et les Doriens qui ont envahit l'île.


Les archéologues ne savent toujours pas pourquoi les Minoens ont construit des villes imprenables au sommet de montagnes, tels que Kastro près de Kavoussi, Vrondas, Kastrokefala, Fratiani Kefala, etc. Ce sont les Achéens et les Doriens qui ont introduit l'hellénisme classique : nouvelles coutumes, utilisation du fer et la crémation, et nouvelles habitudes vestimentaires. Knossos est alors devenu le centre administratif et de grandes villes se sont développées, comme Ierapetra, Itanos, Axos, Praesus, Sivrytos, Dréros, Rizinia, Tripitos ...

Lorsque le Romain Quintus Caecilius Metellus a entrepris la conquête de la Crète en 69 ap. J.-C., la capitale de lîle a été déplacée à Gortyne. Elle était autrefois desservie par les ports de Matala et Levena (aujourdhui connu sous le nom de Lendas). Outre Gortyne, de nombreuses autres villes ont prospéré, les sites archéologiques les plus intéressants étant Eleftherna, ou un nouveau musée a été ouvert en juin 2016, Lyttos, Elyros, Aptera, Lappa (Argiroupoli), Lato ... Des colonies crétoises ont été fondées en Sicile, à Marseille et à Cyrène au VIIe siècle av. J.-C. et le commerce s'est ainsi développé. Les ports tels que Phalassarna, Lissos, Cheronissos se sont énormément développés.




97 vues
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2020

Crète, Terre d'Origines