• Annelyn

La musique minoenne :

La musique a joué un rôle prédominent dans la Grèce antique, et notamment dans la Crète minoenne. L'iconographie en témoigne : lyres, fûtes, instruments à vent, instruments à percussion. Les archéologues ont pu constater la présence d’instruments de musique tels que l’Aulos double ou la Harpe triangulaire, puis la Lyre et la cithare datant de 4 000 à 2 000 avant J.-C. Les premières informations écrites sur la musique remontent à Homère qui raconte les chants guerriers.


La musique minoenne sera peu à peu liée à la danse, à la poésie, et mise en exergue lors de rassemblements sociaux (mariages, baptêmes, enterrements) ou de victoires. Elle retentit aussi lors des banquets. Les instruments à cordes font alors leur apparition, et les musiciens mesurent leurs talents lors de jeux pythiques.


La musique minoenne :

Le premier instrument à cordes fut la Lyre, qui comportait 3, 5 ou 7 cordes. La caisse de résonance était constituée d’une carapace de tortue et d'une peau de bœuf tendue. Les cordes étaient en tendons. La lyre s’est ensuite transformée en Cithare et le nombre de cordes est passé à 15. La caisse de résonance est une caisse en bois prolongée par des bras coudés en ivoire.


Les Kymbalas (symbales) : ces instruments à percussion étaient frappés l’un contre l’autre en cadence.


Le Trigonon (triangle) est une harpe (2800 avant J.-C).


Les sistres sont constitués de pièces métalliques qui s’entrechoquent.

61 vues
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2020/2021

Crète, Terre d'Origines