Le département de Rethymnon

Le département de Rethymnon se trouve entre le département de chania et celui de Iraklio. Au nord, la mer de Crète. Au sud, la mer de Lybie. La capitale : RETHYMNO, se trouve à 58 kilomètres de Xania et 78 kilomètres de Héraklio.

La zone urbaine longe la plage sablonneuse. Les terrains ont été achetés pour une bouchée de pain par des investisseurs étrangers, les grands hôtels à fort rendement ont été installés là, bétonnés et sans âme ... Il est préférable de sortir de la zone touristique et de séjourner plus loin, à l'intérieur des terres. Nous éviterons donc le nord de cette région , tout comme le nord du Département de Xania ou le nord du département d'Héraklio.

Le département de Rethymnon est particulièrement montagneux. Les plaines sont limitées aux côtes nord. Les rivières sont peu nombreuses (Milopotamos et rivière de Prévéli).

 

 

 

 

Le mont Ida ou Psiloritis se trouve dans le département de Rethymnon. ( 2456 mètres). La chaine de montagnes de Kedrous, ( 1777 m) au sud-ouest du Psiloritis délimite la belle vallée d'Amari. Au nord est du département le mont Kouloukounas, ou Mont Talaia, ( 1083 m) et au sud ouest le mont Krioneritis (1312 m).

Il n'y a aucun doute quant à la présence humaine pendant la période minoenne. Les témoignages les plus probants proviennent des inscriptions et des pièces de monnaie datant du 4ème siècle avant J.C. Les pierres taillées sur le rocher naturel de la colline de Palaiokastro sont la preuve de l'existence d'une édification à cet endroit.

Une première période byzantine, entre 325 et 824, puis l'occupation arabe entre 824 et 961. Une seconde période byzantine entre 961 et 1204, grâce à Nikiforos Fokas, qui libéra la Crète du joug arabe. Et ensuite, l'arrivée des Vénitiens, en 1204. C'est pendant cette période que la cité fut entourée d'une muraille et que le Castrum Rethemi fut construit sous sa première forme (Castel Vecchio). En 1206, le pirate Enrico Pescatore, ( de Gênes) s'empare de l'ile, jusqu'en 1210. Elle est ensuite à nouveau reprise par les vénitiens. Malgré les nombreuses révoltes des crétois, les vénitiens conservent l'ile. Ce sont eux qui ont divisé l'ile en 4 départements. Ce n'est qu'aprés la chute de Constantinople (en 1453) que des fortifications seront érigées, jusqu'en 1570. La forteresse sera bâtie à partir de 1573. C'est ainsi que l'administration vénitienne, l'épiscopat latin et les autorités militaires étaient protégés. C'est à partir du 16 ème siècle que la "Renaissance" de la ville eut lieu. (Bâtiments publics et privés trés luxueux). La place centrale, la fontaine Rimondi et la "maison de la noblesse" (la Loggia) datent de cette époque.

C'est ainsi que cohabitèrent, de façon relativement intelligente, la culture grecque et la culture vénitienne.

Plus de 850 grottes dans le département de Rethymnon, telles que celle de Mélidoni (tristement sélèbre), Gérani, magique, avec ses stalagmites, Sfedoni, longue de 550 m et d'une superficie de 3300 m2 ou Agios Antonios, à Patsos, lieu de culte important ...

Entre 14 et 35 degrés dans ce département. Un grand amplitude hiver/été. Des vents forts, qui ont une grande influence sur les températures.

Un très grand nombre de plantes endémiques dans cette région. On compte environ 2000 espèces de plantes, dont 160 sont endémiques. La végétation est réduite d'années en années, à cause du pâturage incontrôlé et des incendies. Les plaines sont utilisées pour l'agriculture, pour les serres, ce qui diminue certaines espèces de plantes. La classification des plantes se fait selon l'altitude : sur la zone côtière, on rencontre des plantes favorisées par l'humidité et la salinité, comme la jonquille de mer et le Tamaris, ainsi que le fameux palmier de Crète. Dans la zone des plaines, on rencontre les buissons (type maquis) comme le Lentisque ou bien encore le laurier rose ou l'osier, la camomille, la Bruyère ou les carottes sauvages. La zone submontagnarde s'élève jusqu'à 800 mètres d'altitude, et on y rencontre des buissons tels que le houx, le thym, l'arbousier, le navet du diable, les genets ou le cyclamen de Crète. Les fleurs sauvages sont là en abondance : l'Iris, Le gouet, le glaieul, la tulipe, certaines espèces d'Orchidées, les violettes, le Crocus ... Dans la seule région de Réthymnon, on rencontre prés de 50 espèces d'Orchidées, dont la moitié appartiennent au genre "Orphrys". Sur le plateau de Yous Kambos, de nombreuses hybridations sont en cours, de nouvelles espèces sont en train de naître ...Ce plateau, exceptionnellement digne d'intérêt, constitue l'un des biotopes les plus importants du département.

  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2020

Crète, Terre d'Origines