Le saviez-vous ?

Quelles sont les coutumes pour fêter Noël en Grèce ?

Il est de coutume, pour les fêtes de Noël en Grèce, d'orner les places de villages, sa maison, son jardin, sa table, d'un bateau, emblème national grec, plutôt qu’un sapin. Le bateau était autrefois un moyen de symboliser le retour du père, longtemps parti en mer. Les garçons déambulent dans les rues en chantant des Kalendas, en tenant un bateau dans leurs bras et en marquant le tempo à l'aide d'un triangle.

Le 24 décembre marque la fin d'un jeûne, et le repas de Noël sera très copieux. Les grecs sont très croyants et pratiquants : ils assistent tous à la messe de Noël du 24 décembre et mangent des fruits secs au retour.  C'est lors du repas du 24 décembre que l'on partagera le Christopsomo : le pain du Christ.

Ils suspendent du Basilic au dessus de leurs portes, afin de tenir éloignés les esprits malfaisants. Ce n'est que le 1er janvier que les enfants recevront leurs  cadeaux, déposés par Saint Basile. On dégustera alors le Vassilopita, dans lequel on aura pris soin de dissimuler une pièce. Cette coutume se réfère à l'histoire de Saint Basile, qui, pour sauver ses disciples de la famine, cachait des pièces dans des pains qu'il distribuait.

C'est le jour de l'Epiphanie que le Pope bénira la mer, jettera une croix que les fidèles ramèneront après avoir plongé dans l'eau froide ... Afin de prouver leur courage. Cette victoire apportera de la chance toute l'année au plongeur et à sa famille.

Enfin, n'oubliez pas de jeter une grenade (le fruit ! ) devant votre porte, le 31 décembre ... Ce symbole de fertilité vous amènera la prospérité toute l'année !

Le mois de mai doit son nom à la déesse grecque Maïa, une pléiade, fille d’Atlas, mère d’Hermès.

Alexandre le Grand fut le premier grec a faire reproduire son visage sur les pièces de monnaie. Seuls les dieux et les déesses étaient représentés avant cela.

Les grecs sont les troisièmes producteurs d'olives au monde. Ils cultivent les oliviers depuis toujours et certains oliviers, datant du 13 ème siècle, produisent encore des olives !

Quelques expressions grecques qui vous feront sourire ... Mais qui sont bien réelles ! 

La Crète se trouve à seulement 250 km des côtes d’Afrique du Nord !

Le Komboloï est un petit chapelet que tiennent à la main les crétois, en toute circonstance… ils égrainent avec patience chacune des pièces, le font tourner avec énergie ; ce chapelet n’a plus aucune signification religieuse : tour à tour antistress, jeu, passe-temps, il est souvent transformé par les artisans en objet de décoration murale, bijou en bois, en verre ou en Crystal coloré.

La famille en Crète s’entend au sens très large : trois générations peuvent partager le même toit, et les membres continuent de s’entraider. Socialement, aucun conflit de génération…

Dans toutes les tavernes crétoises, on reencontre des joueurs assidus de «Tavli» (ou Backgammon) ; Il s’agit du jeu préféré des crétois. Ils jouent même parfois pour de l’argent.

Les crétois portent très souvent la moustache. Il s’agit d’un traditionnel signe de virilité.

La musique traditionnelle en Crète n’est pas à considérer comme de la musique folklorique. Bien au contraire, elle fait partie du quotidien, et est plus facilement jouée et dansée par ces messieurs. Nikos XILOURIS est un chanteur crétois très connu et surnommé « l’archange crétois ». Il est décédé très jeune d’un cancer, et les crétois en ont fait leur égérie.

  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2020

Crète, Terre d'Origines